LE BOUGISME NE MENE NULLE PART
HULOT, UN EGARE AU GOUVERNEMENT

MILAN ET LA TOURNEE DES LACS

20180510_170532

 

Deux semaines de coupure de la vie politique, ça fait du bien, surtout quand on est en partie coupé du  tumulte événementiel quotidien. Ainsi, vue d’Italie, la commémoration de la  première année du quinquennat est apparue bien lointaine et pour tout dire anecdotique, et de la même façon, la mollesse de  la réaction du gouvernement face au nouvel  attentat terroriste  nous est apparue encore  plus surréaliste.

Sous un ciel  parfois capricieux, nous avons  donc profité pleinement des  splendeurs que le  Nord de la botte recèle à  profusion. Nous n’avons pas pu tout voir, il a bien fallu faire des choix.  Notre   périple nous a menés de  Milan à Vérone et  Bergame, des rives du Lac de  Garde,  le lumineux, à celles du ténébreux lac de Côme aux orages tonitruants pour finir par  le  majestueux lac Majeur,  et ses  pépites que sont les  îles Borromées.

Nous nous contenterons de quelques  ponts de repères.

P1170996   P1170987   P1170993   20180503_155734

A  Milan,
l’incontournable,  c’est le Duomo : façade inouïe, intérieur fascinant et montée sur les terrasses  malheureusement sous la  pluie,  après avoir fait la  queue longuement sou le soleil pour entrer dans la cathédrale,  de quoi rager. Il  faut dire que les mesures de sécurité sont ici drastiques et le filtrage avec fouille consciencieuse exécuté par l’armée ! Avec  la visite du musée, nous y aurons consacré  pratiquement une journée. Je citerai encore  la  pinacothèque Ambrosiana où nous passerons  bien deux heures et demie à contempler les œuvres multiples qu’elle recèle, dont un Léonard de Vinci parfaitement mis en exergue, et les extraits de son codex. Notre coup de cœur milanais sera  pour  la  modeste église des Bénédictines San Maurizio pour les fresques qui la  recouvrent intégralement et qui sont d’une beauté époustouflante. Enfin, je ne peux  pas ne pas évoquer le  « Spritz » au Campari pris évidemment à la « Camparinade » de la grandiose galerie Victor  Emmanuel II, une manière de goûter à l’ambiance des lieux.

20180505_120024   P1180063   P1180145   P1180198

Nous avons pris  la route ensuite pour le Lac de Garde
qui nous réservera un temps bien  plus clément. Notamment pour la visite de Vérone.  Ah Vérone ! C’est bien sûr Juliette et son  balcon, mais aussi une ville à l’ambiance très particulière, restée dans son jus, à la fois élégante et familière. On est frappé par la beauté des lieux dans ce qu’ils expriment encore aujourd’hui un art de vivre. Il  ne manque que la rumeur d’une foule qui se presserait dans les arènes. Du lac de Garde on retiendra la halte à la  pointe San Vigilio, pour un café pris au ras de l’eau dans un cadre  quelque peu romantique, la traversée en ferry jusqu’à Gardone Riviera pour visiter l’excentrique jardin de la villa  « Vittoriale » de Gabrielle d’Annunzio  dont  l’exploit est  d’avoir implanté un bateau de guerre  intégré dans le dédale des terrasses et d’une végétation foisonnante. On ne peut évoquer le lac de  Garde sans un détour  par Sirmione,  cette presqu’île qui le pénètre comme une sorte de poignard.  Beaucoup de touristes en ce dimanche, mais la petite ville fortifiée vaut le détour. C’est aussi la  région du Bardolino et des excellents vins de Valpoliccella…

P1180241   P1180348   P1180328   P1180257  

Notre séjour se poursuit sur les bords du Lac de Côme.
Nous avons opté pour un  logement sur  la rive  est de la jambe  droite du lac, à un quart d’heure de Côme et quelques vint cinq minutes de  Bellagio. En face de nous, c’est Laglio où se trouve la villa plutôt discète de Georges (What  else ?) et  celle plus imposante  de Zlatan Ibrahimovitch… enfin,  d’après notre hôtesse. La visite de Côme s’impose, là encore avec l’inévitable duomo  et la basilique Sant’Abondio, chef d’oeuvre de l’architecture lombarde, qui sort  de  l’ordinaire. A Bellagio, nous avons l’impression que les Français se sont donné rendez-vous, tant ils sont nombreux. Ce charmant village aux ruelles  tout en pentes a gardé son charme malgré l’afflux des touristes attirés par sa situation privilégiée au cœur du lac.  Nous passons en face et privilégions la visite des jardins de la villa « Carlotta » : tout simplement magnifiques ! Un seul regret, nous sommes quinze jours trop tard, car la floraison des azalées et des rhododendrons est presque terminée.

P1180381   P1180446   20180514_163711   P1180514   P1180564

Le final est pour le Lac Majeur.
Et nous avons bien fait. C’est le point d’orgue de notre voyage. L’appartement nous offre une pleine vue sur le lac et les Alpes qui le bordent au fond, avec leur toit enneigé. Stresa, offre le spectacle de ses grands hôtels prestigieux, de sa promenade aux accents méditerranéens, de ses  ruelles animées. Nous consacrons une journée aux îles Borromées, c’est  incontournable et nous ne regretterons pas. Entre les extravagances du palais d’Isola Bella avec ses salles  débordantes de dorures et de sculptures,  ses grottes et ses terrasses, la  pittoresque île des pêcheurs qui a su garder son identité bien que colonisée par  les restaurants à touristes, et le jardin embaumé par  les  citronniers de  « l’isola Madre »,  nous n’aurons pas assez de cinq sens pour parer à   une offre aussi diversifiée.

20180506_134222   20180513_125121  

Voilà un aperçu de ce qui nous a occupés  pendant ces deux semaines. Je passe sur les spaghettis à toutes les sauces, toujours  parfaitement cuisinés et dont  je raffole, les vins excellents, notamment un  blanc Lugana au bouquet floral exceptionnel et un rosé lumineux de la Ca dei Frari… la gentillesse des italiens. Nous revenons avec  la conviction renforcée que l’Europe, notre Europe, a une identité qui transpire en Italie dans ce florilège culturel que notre pays partage grandement. Et pas loin de 900 photos...

A  bientôt, pour des sujets plus … politiques !

(vous pouvez cliquer sur les  photos pour les agrandir et revenir au bloc-notes  par la flèche "retour" en haut à gauche)

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)