« SUR LA TOILE | Accueil | DECHETS A MENAGER »

26 novembre 2007

Commentaires

Philippe JOUSSAIN

Cela dit, il est heureux que la parole se libère à propos des voies sur berges. L'actuelle municipalité, avec ses lubies des modes de transports doux, cherchait à imposer une pensée unique à propos de la voie des berges, en oubliant simplement de dire que jamais Cofiroute ne cèdera le péage de Troussebouc. Et de toute façon, le flot de véhicules qui continuera de circuler au pied du chateau restera conséquent. Ce qui oblige à maintenir une pénétrante à caractéristiques de voie rapide... Car ce qui pollue, ce sont les véhicules qui stagnent dans les bouchons, en tout cas bien plus que les véhicules qui roulent à 70 km/h sur la voie des berges.

Martin

A mon sens, un journaliste n'est pas là pour rendre compte, mais pour devancer l'info. Ouest-France fait son travail et il faut s'en réjouir ! ce débat n'a pas encore été abordé par les candidats et les thèmes de cette importance ne sont pas la chasse-gardée des politiques...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)